Reproduction locale de la Chevêche

Les nichoirs sont un moyen privilégié pour étudier la reproduction d'une espèce et la dynamique de population.
Le suivi de la reproduction suppose d'avoir accès aux nids, et il est toujours difficile de découvrir chaque année les nids en milieu naturel.
Au contraire, la reproduction en nichoirs permet de rapidement et facilement compter les œufs, compter les poussins à l'éclosion, suivre la mortalité en cours de croissance, connaître le nombre final de jeunes à l'envol… de faire chaque année un bilan de la reproduction et au bout de plusieurs années, de se faire une idée de la dynamique de population.
A partir du 1er nichoir posé en 1995, il a fallu attendre l'année 2000 pour avoir notre premier site occupé pour la reproduction.
Depuis l'année 2000 nous suivons et étudions la reproduction locale de la Chevêche d'Athéna, grâce à l'occupation régulière de nos nichoirs.

Nombre de couples nicheurs au fil des années

Année 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013
Nbe de couples nicheurs 0 0 0 0 0 1 2 4 10 12 21 23 28 33 32 40 49 51 52
Sites équipés en nichoirs 1 1 4 10 30 39 49 53 64 71 76 88 105 122 132 134 147 153 158
32 couples nicheurs en 2009, sur 132 sites équipés en nichoirs
40 couples nicheurs en 2010, sur 134 sites équipés en nichoirs (en juillet 2010)
52 couples nicheurs en 2013, sur 158 sites équipés en nichoirs


Méthode d'étude:

Chaque année, à partir du 20 mai, nous procédons au contrôle des sites, afin de vérifier l'état de la reproduction en cours.

1er contrôle : attendre les éclosions :

Les premières visites commencent en fin de couvaison, l'idée étant de ne pas déranger une femelle sur des œufs et par précaution d'attendre la naissance des poussins (le risque d'abandon étant alors très limité).
Le 1er contrôle de l'année a pour but de vérifier si le nichoir est occupé et d'apprécier le stade de la reproduction en cours, de noter la présence possible de la femelle, le nombre de poussins, éventuellement le nombre d'œufs encore non éclos et l'état des réserves de nourriture.


Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
La Chevêche est une espèce étonnamment " placide " : si l'approche et l'ouverture du nichoir se font " en douceur ", la femelle reste le plus souvent en place, très calmement et continue à couver ses œufs ou réchauffer ses poussins, ou tout simplement à se reposer.

La trappe de visite est entre-baillée avec précaution : l'évaluation visuelle, du stade de la reproduction en cours, doit être suffisante pour programmer une seconde visite. Si la femelle est sur des œufs, la porte est refermée. Un autre passage sera nécessaire une semaine plus tard. Si les poussins sont au stade " petits gris ", la femelle est baguée ou le numéro de bague contrôlé.


Deuxième passage et baguage :

Une deuxième visite est programmée lorsque les pullis ont autour de 20/25 jours.

Cliquez pour agrandir l'image






Poussins de 20 jours






Cliquez pour agrandir l'image


Elle a comme objectif de procéder au baguage des poussins.

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Les poussins sont bagués et pesés et la 3ème rémige primaire est mesurée, pour leur donner un âge.
Evaluer l'age des poussins
Evaluer l' age des poussins


A cette période le fond de nichoir est plus ou moins sale selon le nombre de poussins. Parfois, c'est un fumier grouillant d'asticots (les mouches ayant pondu sur les proies en surnombre) et les pullis " baignent dans leur jus ", plumage souillé parfois, serres recroquevillées et engluées. La litière est alors totalement renouvelée (copeaux de bois dépoussiéré pour chevaux), afin d'assurer de meilleures conditions d'hygiène

Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
A chaque fois que des poussins ou des adultes sont extraits du nichoir, pour nettoyer ce dernier ou pour toute autre opération, ils sont ensuite réintroduits par le trou d'entrée et vont d'eux-mêmes se caler au plus profond du nichoir. Le " chevêchologue " peut alors s'en aller tranquille, même les adultes bien volants restent alors  à l'intérieur.

La vieille litière fait l'objet d'un tri minutieux, pour rechercher les éventuels œufs non-éclos, ainsi que les restes de proies pour identification (celles en état d'être consommées étant évidemment remises dans le nichoir après nettoyage).

Troisième passage final ;

La troisième visite possible intervient lorsque les pullis sont âgés de 30 à 35 jours.
Elle a comme objectif d'évaluer l'état effectif de la nichée juste avant l'envol.
Nous cherchons à établir le bilan de la reproduction le plus rigoureux possible, ayant appris par expérience qu'il y avait encore de la mortalité chez les jeunes  (et du caïnisme) après le baguage.

Certains nichoirs (lorsqu'il y a 4 pullis ou plus) peuvent alors faire l'objet d'un 2ème nettoyage, toujours pour assurer une meilleure hygiène et dans le but de retarder l'envol des poussins (des cavités de type " cloaque putride " risquant d'entraîner des départs trop précoces, avant que les poussins ne sachent voler).







                  Poussins de 30 jours               





Cliquez pour agrandir l'image


Nous avons commencé en 1995 la protection de la Chevêche d'Athena, par la mise en place de nichoirs (le manque de cavités étant un facteur limitant, pour le maintien de la population de Chevêches). C'est en 2000 que nous avons eu notre première reproduction en nichoir.
Nous avons progressivement consacré de plus en plus de temps à l'étude de la reproduction.




Dernière mise à jour : vendredi 13 juillet 2018
Copyright ((c)) 2010. Tous droits réservés.
Association Terroir et Nature en Yvelines
Mairie de Houdan - 78550 HOUDAN

Nous contacter:
atena.yvelines@orange.fr